Argent et compagnie


Pin d’Alep Pin Pinus halepensis

Robuste et robuste comme un hors-la-loi du cinéma, la forme asymétrique du pin d’Alep, son port penché, son feuillage clairsemé, son motif de ramification aléatoire et ses branches et aiguilles grisâtres contribuent à une image pittoresque. Mais ce n’est pas un joli pin.

Originaire des zones côtières du bassin méditerranéen, l’arbre était historiquement plus abondant du côté ouest (Espagne, Maroc, Algérie) qu’autour du Moyen-Orient, même si son nom dérive de la ville syrienne d’Alep. Il se développe sur un sol mince et des pentes raides, et préfère les déserts et les côtes marines, où il se développe en formes tordues et courbées.

L’arbre produit une sève abondante et piquante, appelée résine, utilisée depuis des millénaires pour embaumer les pharaons égyptiens et transformer les vins grecs en retsina. La résine de tous les pins a également une longue histoire d’utilisation à des fins médicinales, des traitements de la peau et des bains de vapeur à base de plantes. L’arbre sacré du dieu solaire Attis, les pins d’Alep proches du temple, ont été décorés pour le festival du solstice d’hiver comme une sorte d’arbres de Noël pré-chrétiens.

À la fin des années 1800, l’arbre a été largement planté par les premiers colons de l’Ouest des États-Unis. Il fait un bon arbre d’ombre dans le désert, mais dans le Sud du pays, nous l’utilisons comme ornement, le plantons souvent dans les pelouses et le suralimentons tellement qu’il laisse parfois tomber une branche imbibée d’eau.

À croissance modérée à rapide, même dans des environnements pauvres, le pin d’Alep atteint une hauteur de 30 à 60 pieds et une largeur de 20 à 40 pieds. C’est un arbre à feuilles persistantes à couronne ouverte de forme irrégulière avec des branches ascendantes qui vivra pendant 150 ans. Le tronc est bordé de flocons verticaux gris argenté, pointillés d’orange, mais l’écorce est plus profondément sillonnée près du sol.

Les aiguilles mesurent de 2,5 à 4 pouces de long, teintées de vert grisâtre et se présentent en grappes de deux, rarement trois; elles sont orientées vers le haut dans les variétés vendues ici. Lorsqu’elles tombent au sol, les aiguilles forment une litière hautement combustible. Les fleurs sont discrètes; les fleurs femelles se développent en cônes verts étroits de 2 à 3 pouces de long, qui mûrissent à une couleur brun-rouge sur une période de 24 mois. L’arbre est tolérant à la sécheresse, prend n’importe quel sol et veut le plein soleil. Les racines peuvent être envahissantes.

L’arbre a peu de parasites; le principal est un minuscule acarien en forme d’araignée du genre Oligonychus, qui provoque la brûlure du pin d’Alep, une affection non létale dans laquelle les aiguilles brunissent et meurent à l’automne ou en hiver, pour être remplacées par de nouvelles au printemps. Comme le pin d’Alep pousse là où peu d’autres arbres le feraient, c’est un arbre à bois important en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, même si le bois n’est pas particulièrement précieux.

Pi Pieter Severynen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.